Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 novembre 2011 4 17 /11 /novembre /2011 09:58

L'autre jour, en faisant ma séance de yoga, pendant la méditation, la notion de vacuité et de plénitude m'est apparue bien plus clairement que par le passé. J'étais là, assis en posture de méditation, et je me suis senti d'un coup vide. J'étais vidé, mais pas dans un sens négatif, j'étais vidé des tensions, des angoisses. J'étais comme si elles m'avaient momentanément quitté. Puis au fond de moi, je sentais autre chose. Dans ce vide apparaissait une sorte de plénitude sereine.

Je me suis remémoré cette idée tant présente dans le yoga qui est de faire apparaitre le vrai soi. Pour cela, il faut se débarasser de notre moi, disent-ils. Je ne comprenais pas vraiment tout ça. Mais là, je comprenais enfin, que lorsque le mental était libéré des tensions et des pensées parasites, alors on pouvait toucher le soi, le fond de soi, celui qui est caché par l'agitation de notre intellect. Il murmure au loin, et en faisant le silence, il est possible de l'écouter.

 

Ce matin, nouvelle séance de yoga. Au cours de celle-ci, je me suis remémoré une de mes premières lectures sur le bouddhisme Zen. Il était de perte d'identification à l'ego. En fait, il s'agit de perdre son identification à tout ce qu'on croit qui nous compose. Grand, petit, intelligent, idiot, colèrique, etc. Toutes ces notions, parfois très abstraites et inexistantes dans l'absolu. J'étais donc là, présent, seul face à mon corps, attentif aux sensations des différentes postures et d'un coup, j'avais en effet perdu toute identification, c'est-à-dire, que seule à la présence à soi était existante, aucune identification abstraite, juste être là dans le présent. Le mental n'était plus dans une phase d'identification, mais de repos, attentif, sans agir.

 

Il est étrange que je constate tout ceci maintenant, alors que j'ai depuis belle lurette cesser de m'intéresser à la spiritualité, aux lectures spirituelles et philosophiques. En fait, je me dis qu'enfin, tout le cheminement accompli auparavant se concrétise, naturellement, comme si j'entrais dans une phase de lâcher prise. C'est d'autant plus étrange, que je fais le yoga actuellement dans un but très physique, pour me débarasser de mes tensions musculaires et aussi mentales, mais pas dans un but spirituel. C'est peut-être ça finalement, lâcher prise...

Partager cet article

Repost 0
Published by Yog - dans Yoga
commenter cet article

commentaires

Naturavox

Recherche

Archives

Articles Récents