Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 avril 2007 7 29 /04 /avril /2007 18:16

Il y a quelques années, je prenais un certain plaisir à réfléchir sur des sujets assez intellectuels. Le jeu des mots et des idées était quelque chose qui m'attirait. Mais au bout d'un moment, je me suis rendu compte que ce jeu intellectuel tournait en rond, comme pris dans une espèce de spirale sans fin et sans but. Le mental prend un certain plaisir à élaborer des sujets complexes avec de multiples ramifications. Mais à force d'être dans l'intellect, il y a un déséquilibre qui se crée, une déconnexion entre l'esprit, le cœur et le corps. En développant à outrance une partie de notre être, une perturbation se crée et les autres parties se trouvent en déséquilibre. L'usage intensif de l'intellect, du mental, nous mène vers des pensées peut-être bien complexes, mais souvent, trop souvent d'ailleurs, déconnectées du cœur. Les qualités du cœur sont fondamentales, car elles permettent d'éprouver de la compassion, de l'amour, envers autrui. Le cœur nous permet de nous émerveiller face à des choses bien simples, comme un lever de soleil, une lune brillante, etc. Par contre, trop être dans l'émotif, nous mène vers un certain sentimentalisme. Etre trop dans l'affectif ne permet pas d'avoir de recul, un esprit critique et donc une vue d'ensemble. Un équilibre est donc à créer entre le mental et le cœur.

Le corps est finalement un peu la carte qui nous permet de voir notre équilibre ou déséquilibre. Dans le corps s'inscrivent les émotions mais aussi notre façon de penser, d'être. Refouler des sentiments amène à une fermeture de la région du cœur, du thorax avec un dos vouté. Etre pleinement, implique une certaine ouverture de cette zone. Là, à nouveau, il faut prêter attention à ne pas aller vers une affirmation trop présente de soi. Toujours un équilibre à trouver.

Lorsque le mental prédomine, très souvent, le corps est délaissé. Pendant longtemps, il y a eu une véritable fracture entre le corps et l'esprit dans notre culture occidentale. Le corps était renié, sale. A force de vouloir nourrir l'esprit, le corps a été négligé et sa place fondamentale d'ancrage de notre individualité a été laissée de côté. Mais à nouveau, donner trop d'importance au corps occulte les autres éléments de notre être.

Finalement, vivre pleinement, ce serait parvenir à équilibrer les différentes parties de notre être, afin qu'aucune d'elles empêche le bon fonctionnement de la globalité. Développer chaque partie de nous dans une juste mesure, sans jamais tomber dans l'excès.

Partager cet article

Repost 0
Published by Yog - dans Pensées
commenter cet article

commentaires

Marc 30/04/2007 15:25

L'idéal serait un juste mélange de karma marga, bhakti marga, raja marga et jnana marga. Mais rien ne nous empêche de foncer un peu dans ce qu'on fait le mieux.D'accord cependant avec toi, il faut savoir tirer la sonnette d'alarme quand on se rend compte que l'on a trop négligé un de ces chemins.Amicalement,Marc

Yog 01/05/2007 22:54

Je suis tout à fait d'accord avec toi. En effet, on a tendance à privilégier une voie par une certaine affinité avec celle-ci. Le tout étant de ne pas s'enfermer dans cette affinité et rester ouvert aux autres aspects. Merci pour ton commentaire.
Amicalement,
Yog

mamie C 30/04/2007 12:14

Que de bonnes résolutions et réflextions Yogounet !!
Ouvrir le coeur est le plus difficile, j'en sais quelquechose. Prendre le temps d'ouvrir l'esprit par la méditation ou autre, avec le temps ça marche, prendre soin du corps avec la volonté, ça marche aussi ( hors maladie bien sûr) ouvrir le coeur pour "aimer son prochain comme soi-même" ça c'est vraiment tres dur, mais j'y arriverai, juste une question de temps. Bisous. Continue, t'es sur la bonne voie

Yog 01/05/2007 22:52

Ouvrir son coeur est en effet difficile, car ça demande au début à accepter une certaine vulnérabilité. Mais je ne vois pas le fait d'ouvrir son coeur uniquement dans l'aspect d'aimer son prochain comme soi-même. Il est difficile d'arriver à voir autrui sans aucun jugement et avec compassion. Mais ouvrir son coeur ne veut pas dire non plus tout accepter. A nouveau un équilibre à trouver.
Bises,
Yog

Elena :0056: 29/04/2007 20:48

Merci pour ce texte qui me donne très envie de poster un commentaire, yog !Te lire sur cet équilibre très difficile à atteindre entre l'intellect, le corps et le coeur m'aide à ne pas m'oublier dans le mental, celui des trois éléments de mon être qui m'est le plus naturel et que j'aurai tendance à privilégier. J'ai, ces dernières années de ma vie, tenter de m'ouvrir plus à mon monde émotionnel et j'y suis un peu parvenue, même si je sens profondément qu'il ne m'est pas autant naturel que celui du mental.Et pour finir, j'ai complètement délaissé mon corps en ce qui concerne son entretien par le mouvement. Je suis devenue très sédentaire et ressens depuis récemment un vif désir de le faire vivre à nouvau à travers une activité physique qui m'aiderait aussi à ne pas me prélasser dans mon mental. Au programme prévu : natation et yoga ! Mais rien n'est encore fait ! J'en suis juste au stade des bonne résolutions.Bises et merci pour cet espace de réflexion que je me suis approprié chez toi...

Yog 01/05/2007 22:49

Merci à toi de poster ici tes propos qui sont très intéressants. Content de t'avoir donnée envie de laisser un commentaire.
Amicalement,
Yog

zara whites 29/04/2007 18:57

bien d'accord avec ça, personellement je suis plus coeur que tête, mais étant trop comme ça, me pose souvent des problèmes aussi...des fois j'ai effectivement du mal à mettre tout en equilibre...c'est un travail constant, à mon avis/....

Yog 01/05/2007 22:47

En effet, c'est un travail constant. Un travail d'équilibriste. :-D
Amicalement,
Yog

Naturavox

Recherche

Archives

Articles Récents