Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 mars 2008 2 18 /03 /mars /2008 09:45

Etre spécifique dans sa nature pose des problèmes. Notre société est régie par des normes et le jugement d'autrui n'échappe pas à cet état de fait. Etre spécifique revient donc à se démarquer de la masse et d'être montrer du doigt. Dans l'enfance, la cour d'école est alors le lieu des premières brimades. Les premières blessures qui marquent la construction de soi et qui empêchent la peine reconnaissance de sa spécificité. Alors, il y a refoulement, déni. Sa propre spécificité est reniée, cachée, afin de ne pas se faire remarquer. L'être se fond dans la masse mais sans pour autant trouver sa place. Car bien qu'en façade, il fait partie du groupe, en profondeur, sa propre spécificité le renvoie à sa réalité. C'est vécu alors comme une vraie souffrance, car la spécificité n'est pas vécue pleinement et sa véritable nature ne peut s'exprimer. Le mal-être grandit et peut même à tout jamais noyé l'être amputé de sa vraie nature.
Pourtant, il n'y a pas beaucoup de solutions. Soit accepter son originalité, son individualité avec tout ce que ça peut impliquer, être en-dehors de la masse, se faire remarquer; soit être dans le déni et vivre une grande souffrance, pouvant mener à de graves dépressions. Bien que le choix paraisse simple et évident, en pratique c'est bien plus ardu. Notre psychisme est soumis à des mécanismes complexes et il est difficile de trouver la sortie de ce labyrinthe mental. En effet, comment sortir d'un état dans lequel on a plongé, qui a été provoqué par des années de refoulements, de négation de soi et de manque de confiance en soi. La construction de l'être passe par l'estime de soi. Si celle-ci est sapée dès le départ par d'incessants pics en tout genre, il est difficile de redresser la barre. Mais difficile ne veut pas dire impossible, malgré que les relations sociales peuvent être de véritables rouleaux compresseurs aplatissant tout le monde pour entrer dans le moule.
Pourtant la reconnaissance de ce qu'on est, apporte une vraie bouffée d'air frais, un souffle salutaire pouvant permettre à l'être de s'exprimer pleinement. Résister aux attaques incessantes visant la destruction de sa spécificité, pour s'assumer tel que l'on est et aller au-delà de tout ça. Savoir composer avec son hypersensibilité pour bien se comprendre afin de ne pas se laisser submerger par le jugement d'autrui, jugement qui n'est pas toujours justifié et qui peut être motivé par de multiples raisons, comme la jalousie, l'incompréhension, etc. Apprendre à relativiser pour aller de l'avant. En assumant sa spécificité, il est alors possible d'être pleinement soi. Et finalement, c'est peut-être tout ce qui compte, être soi.

Partager cet article

Repost 0
Published by Yog - dans Pensées
commenter cet article

commentaires

mamiec 18/03/2008 12:51

C'est difficile de se montrer tel que l'on est car à force d'avoir refouler au loin ce que l'on était vraiment au départ, on ne sait plus vraiment ce qui nous différentie des autres. On a fait tellement d'effort pour entrer dans le moule dicté par la société, surtout avec la morale et l'école des années 1950-1970, que l'on a vraiment du mal maintenant à essayer de ressortir celui ou celle que l'on est vraiment, non seulement on doit réussir à passer au dessus du jugement d'autrui mais plus difficile encore à passer au travers de notre propre jugement, de notre propre code moral. On doit rechercher au fin fond de nous-même celui que l'on est vraiment et que l'on a caché si souvent qu'on l'a nous aussi oublié. Bisous.

Naturavox

Recherche

Archives

Articles Récents