Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 août 2007 3 08 /08 /août /2007 14:56

Dans nos vies, on est la plupart du temps dans l'attente de quelque-chose. On attend du confort par l'acquisition d'argent à travers notre travail. On attend une reconnaissance aussi bien au niveau professionnel que familial. On attend d'avoir du réconfort que notre conjoint devrait nous apporter. On est toujours dans l'attente de quelque chose. On se projette ainsi. On voit alors le monde et autrui à travers ce qu'ils peuvent nous apporter. Lorsque cette attente n'est pas comblée, on entre alors dans une certaine frustration et de la souffrance. On peut ainsi changer de conjoint, de boulot, de lieu, de famille, dans l'espérance de trouver de quoi combler nos attentes. Malheureusement, pour encore plus compliquer la chose, nos attentes peuvent changer avec le temps. On attent pas forcément les mêmes choses à travers les différents stades de notre vie. Bref, on entre dans une quête sans fin. 
Du fait de l'impermanence des choses, il est difficile de pouvoir combler ses attentes. Alors apparaît une chose intéressante. Etre libre de toutes attentes. En sortant de l'attente, il est possible de briser ce cercle vicieux de souffrance. Lorsqu'on est jamais sorti de l'attente, ça peut paraître très étrange comme état, et pourtant… En étant libre de toutes attentes, il est possible de goûter un état où seul être subsiste. On prend alors les choses comme elles viennent. On n'est plus dans l'attente de quelque chose. Mais ça ne veut pas dire non plus qu'on entre dans un état passif, bien au contraire. Etant débarassé du prisme mental de l'attente, il est alors possible d'avoir un regard plus lucide sur les choses. D'avoir la possibilité d'accepter ou pas les choses qui nous viennent. D'avoir la liberté de ne plus dépendre intérieurement des projections mentales qu'on crée. Il est alors possible d'entrer dans une autre dynamique. Ca peut paraître étrange comme ça, mais il est alors possible d'agir en étant pleinement présent à ce qu'on est en train de faire. Il est ainsi possible d'agir tout en ne s'attachant pas aux fruits de nos actions. En se libérant de nos projections mentales, il est aussi possible de saisir avec lucidité nos réels besoins. Les projections de nos désirs et nos réels besoins sont ainsi différenciés. Etre libre de toutes attentes permet de s'éveiller à une nouvelle conscience de soi.

Partager cet article

Repost 0
Published by Yog - dans Pensées
commenter cet article

commentaires

maya 28/10/2007 16:58

merci yog de ce site que je découvre et de cette reflexion sur l'attente. C'est mon "ouvrage" du moment, l'acceptation ... ou la non attente !c'est étrange comme tes mots ressemblent à ceux de ma monitrice de yoga.  ca me confirme que j'ai pris la bonne voie.

maya 28/10/2007 16:58

merci yog de ce site que je découvre et de cette reflexion sur l'attente. C'est mon "ouvrage" du moment, l'acceptation ... ou la non attente !c'est étrange comme tes mots ressemblent à ceux de ma monitrice de yoga.  ca me confirme que j'ai pris la bonne voie.

Marc 21/08/2007 15:42

Merci d'avoir participé à mon devoir de vacances du premier août, cher Yog. J'espère que tu vas bien.Bientôt de retour dans la blogosphère?Amicalement, MarcPS: Désolé pour la signture de mon précédent commentaire: ce n'est pas Lenka (une amie à moi) mais ton serviteur qui a eu cette réflexion sur l'attente.

Yog 11/08/2007 18:14

Déjà merci pour vos commentaires. J'aime beaucoup les mots de Lenka.@ Salma :Je vois que tu as toujours ce don pour poser de bonnes questions. Je ne sais pas si se dire qu'on est comblé permet de ne plus être en attente. Le risque étant de s'illusionner et alors de se couper de nos besoins réels. Je crois qu'il est important de faire la différence entre nos attentes qui sont le résultat de nos projections mentales, et nos besoins qui participent activement à notre équilibre intérieur. Je crois aussi qu'il n'y a pas à ce débarasser de nos attentes, elles partent d'elles-mêmes. On peut toujours essayer de les faire partir, mais alors on va dans le refoulement, ce qui n'est pas une bonne chose, car tôt ou tard, celui-ci refera surface et parfois très violemment. Je crois qu'il y a une sorte de prise de conscience par rapport à l'impermanence des choses et le fait que nos attentes ne peuvent pas participer à l'établissement de notre être intérieur. Etre pleinement conscient de l'instant présent. Naturellement, c'est un état difficile à atteindre en permanence, car il est difficile de se "détacher" d'un coup de toutes les influences potentielles en nous, mais il est possible de goûter cet état progressivement, càd, par instant. Puis peu à peu, cet état s'installe définitivement. Finalement, ça rejoint peut-être notre conversation sur mon site au sujet du Purusha. ;)Amicalement,Yog

Salma 11/08/2007 13:46

Tres interessant. Etre libre de toutes attentes et donc pleinement present, c'est un etat ideal mais tellement difficile a atteindre. On se dit "cette attente me fait trop souffrir, je ne veux plus rien attendre" mais ce n'est pas si simple. comment se debarrasser de nos attentes ? comment trouver le chemin vers l'etat de non-attente ?Que penses-tu de la gratitude comme posture permettant d'amener cet etat ? c'est a dire, vivre l'etat selon lequel  "toutes mes attentes sont comblees" et formuler un remerciement interieur.AmicalementSalma

Naturavox

Recherche

Archives

Articles Récents